Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel Ni valise, ni cercueil

Ni valise, ni cercueil

Ni valise, ni cercueil jeudi 26 avril à 17h00 Institut Français d'Annaba

Le 5 juillet 1962, l’Algérie devient indépendante. Six cent mille Pieds noirs ont déjà pris le chemin de l’exil, mais quatre cent mille ne sont pas partis...

Conférence Retour à la liste

Le 5 juillet 1962, l’Algérie devient indépendante. Six cent mille Piedsnoirs ont déjà pris le chemin de l’exil, mais quatre cent mille ne sont pas partis.


Au premier janvier 1963, plus de deux cent mille Européens et Juifs restent dans leur pays, tentant le pari de l’Algérie algérienne. Qui connaît ces derniers? Depuis un demi-siècle, les seules voix audibles sont celles des Rapatriés de 1962. Les plus
nostalgiques de l’Algérie française, ceux qui affirment qu’ils sont “tous partis”, et qu’ils n’avaient le choix qu’entre “la valise ou le cercueil”. Or, ces affirmations sont fausses.
La seule présence, attestée par les archives, de ces deux cent mille Pieds-noirs présents en Algérie en 1963, le prouve amplement.


Pierre Daum, Journaliste, nous propose une enquête sur un autre aspect méconnu du passé colonial de la France. Il est parti à la recherche de ces hommes et de ces femmes
restés dans leur pays, l’Algérie, après 1962; Celles et ceux qui, au lendemain de l’indépendance, n’ont choisi “ni la valise ni le cercueil”.


Certains ont quitté leur pays cinq, dix , ou vingt ans plus tard. De nombreux y sont morts, reposant maintenant dans la terre où ils sont nés. Aujourd’hui, quelques centaines y vivent encore.
 

Les rendez-vous à venir
Voir tous les événements entre le :
/ /  
et le :
/ /  

Info dernière minute

Les résultats du DELF DALF session avril 2019 cliquez ici

 

« Juin 2019 »
Juin
DiLuMaMeJeVeSa
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
Inscrivez-vous à la newsletter