Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel Exposition de photographies par Pierre et Alexandra Boulat en partenariat avec la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent

Exposition de photographies par Pierre et Alexandra Boulat en partenariat avec la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent

Exposition de photographies par Pierre et Alexandra Boulat en partenariat avec la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent du samedi 11 mai au samedi 18 mai Hôtel Le Méridien d’Oran

Yves Saint Laurent est âgé de dix-neuf ans lorsqu’il est engagé, en 1955, par Christian Dior pour être son assistant. Deux ans plus tard, à la mort de ce dernier, il est nommé à la tête de la maison Dior dont il assure la direction artistique jusqu’en 1960.

Exposition Retour à la liste

Pierre Boulat, photographe au magazine américain Life, assiste aux premiers pas du « Petit Prince de la couture ». Pour les deux hommes, ces années Dior sont le début d’une collaboration qui va durer plus de trente ans

A la fin de l’année 1961, Yves Saint Laurent, qui a décidé de créer avec Pierre Bergé sa propre maison de couture, prépare sa première collection dans un atelier improvisé rue Jean-Goujon. Elle sera dévoilée le 29 janvier 1962, au 30 bis rue Spontini. Pierre Boulat est le seul photographe autorisé à assister à la préparation de ce défilé ; capturant l’effervescence qui a précédé l’événement, il immortalise les débuts de ce qui allait devenir l’une des plus grandes maisons françaises de haute couture. Pierre Bergé, qui affectionne particulièrement cette série de photographies, raconte : « La rencontre avec Pierre Boulat a été formidable. Il nous a accompagnés presque jour et nuit. Nous nous sommes rendus compte que nous étions en train de constituer, ensemble, une mémoire.»

Des années 1960 aux années 1990, Pierre Boulat reviendra régulièrement photographier le couturier en pleine préparation de ses collections haute couture. Aux premières années de la rue Spontini succèdent celles de l’avenue Marceau, où s’installe la maison à partir de 1974

Le photographe suit également Yves Saint Laurent dans l’intimité de ses appartements parisiens et lors de ses retraites à Marrakech où il prend l’habitude de dessiner ses collections

En 2002, le couturier fait ses adieux au monde de la mode. Un grand défilé rétrospectif est présenté le 22 janvier au Centre Pompidou. Sur les traces de son père, Alexandra Boulat, photographe indépendante, assiste à la préparation de ce défilé dans le studio du 5 avenue Marceau et nous livre un témoignage émouvant des derniers jours de la maison Yves Saint Laurent

 

 

Photographes

 

Pierre Boulat (1924-1998)
Né à Condé-Sainte-Libiaire le 3 juin 1924, il commence sa carrière de journaliste en 1944, dès sa sortie de l’Ecole Nationale de la Photographie et de Cinéma de Paris. En 1950, il ouvre un studio de mode et travaille en free-lance pour différents magazines français et américains. En 1957, il entre comme photographe au prestigieux magazine américain Life, pour lequel il réalise de nombreux reportages à travers le monde. Après la fermeture de Life en 1972, il collabore avec plusieurs magazines français et étrangers dont Paris Match.
Parmi les grands reportages qu’il réalise tout au long de sa vie, figurent ceux sur Yves Saint Laurent. Pierre Boulat raconte : « Ce jeune de 25 ans nous fascinait. Chaque matin, nous apercevions un mannequin avec une nouvelle robe, sublime. J’ai eu le privilège de travailler dans l’ombre et l’esprit d’un génie, dont la légende ne cesse de grandir. Ces rencontres espacées, mais régulières, avec Pierre Bergé et Yves Saint Laurent ont constitué l’un des fils de ma vie. »

Alexandra Boulat (1962-2007)
Née à Paris le 2 mai 1962, elle se consacre pendant dix ans à la peinture après des études à l’École des Beaux-arts de Paris.  En 1989, elle décide de marcher sur les traces de son père, Pierre Boulat, et devient photojournaliste. Jusqu’en 2000, elle est représentée par l’agence Sipa Press. En 2001, elle cofonde l’agence VII.
Ses reportages paraissent dans les plus grands magazines de la presse internationale parmi lesquels le National Geographic Magazine, Time ou encore Paris Match. Elle couvre de nombreux conflits armés comme la guerre dans l’ancienne Yougoslavie, la chute des talibans, ou le conflit israélo-palestinien, et réalise plusieurs reportages consacrés à la Croatie, à la Bosnie et au Kosovo, au peuple irakien dans les années 1990 pendant l’embargo ou encore aux Berbères du Maroc.
Elle est également l’auteur de plusieurs reportages sur Yves Saint Laurent dont celui sur la préparation de sa dernière collection en 2002.

 

  • En parallèle de l'exposition de photographies l'artiste Sadek Rahim réalise une installation : "Facing horizon"

Dentelle, 132 autocollants, 800/370 cm, 2013

 

Télécharger :  Installation Facing Horizon

Les rendez-vous à venir
Voir tous les événements entre le :
/ /  
et le :
/ /  

Info dernière minute 

Cours de français : session Hiver 2020.

 

 

 

 

 

 

 

« Novembre 2019 »
Novembre
DiLuMaMeJeVeSa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Inscrivez-vous à la newsletter